Mangez des pommes

…Monsieur le Président, laissez moi vous dire,
Que vos discours sont chiants et qu’ils sont longs à mourir comme un silence qui dort.
Manger des pommes, ça c’est concret, ça nous parle à nous français,
citoyens unis dans la fatalité !
Mais qu’on nous foute la paix une bonne fois pour toutes, très très très cher Président,
serais-ce possible en rêvant ?
Je voudrais vivre nu, être le champ d’un enfant, être une pierre qui s’arrête pour voir le monde qui change.
Être le verre dans la pomme qui grossit, qui grossit, ou bien une frontière baissée où fuient mille poèmes.
Je voudrais vivre heureux, être le cri d’un passant, être le rêve d’un enfant pour voir le monde qui change.

laurent rabeyrin – Monsieur le président (1995)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − sept =